Les tendances de l’immobilier en France en 2019

 

2018 : un bilan très positif pour le marché de l’immobilier Français

L’année 2018 aura marqué les professionnels du marché immobilier par l’euphorie qu’il a connu. Depuis plusieurs années, le volume des ventes se trouve à son plus haut niveau (948 000 sur 12 mois en 2018). Le bilan de fin d’année 2018 est très positif pour le secteur. Ce chiffre historique s’explique avant tout par des taux immobiliers très bas au cours de l’année passée. Le climat économique a ainsi favorisé l’augmentation de la demande qui a doublé dans certaines grandes métropoles.
Profitant de ces taux de crédit très bas, les français, pour lesquels l’immobilier représente le meilleur placement, ont investi en beaucoup en 2018 avec plus de 3 ventes pour 100 foyers. D’après la 105ème édition du baromètre mensuel d’analyse du marché immobilier résidentiel réalisée par MeilleursAgents, c’est l’immobilier ancien qui détient tous les records. Ces biens remplis de charme, mais aussi plus chers, se sont vendus 3 à 4 fois plus qu’un bien récent au cours de l’année 2018. Ils devraient poursuivre dans cette voie pour l’année 2019.

Néanmoins, 2019 sera également marquée par la hausse des prix amorcée depuis quelques années, principalement dans les grandes métropoles françaises. En moyenne, les prix ont augmenté de 3,7 % au cours de 2018. Ils ont atteint des prix records comme à Paris où le prix moyen au mètre carré a atteint les 10 000 euros. Une augmentation qui pourrait se nuancer en 2019.

Une inversion du marché immobilier pour 2019 ?

Selon l’étude menée par MeilleursAgents, le marché immobilier français ne poursuivra pas son évolution actuelle indéfiniment.

Pour commencer, une hausse des taux de crédit immobilier est annoncée pour 2019. Bien qu’ils restent inférieurs à 1,5 % et donc assez faibles, cette nouvelle variable prix va être prise en compte par les nouveaux acquéreurs et engendrera une baisse de la demande et donc, à terme, une baisse des prix.
Si ce changement d’équilibre entre l’offre et la demande est prévue pour l’été 2019, il ne faudra pas attendre le milieu d’année pour voir les prix diminuer. S’ils continuent d’augmenter aujourd’hui, les spécialistes du marché comme Engel & Völkers observent déjà un ralentissement de la hausse des prix, passés de 2,5 % en 2017 à 1,5 % fin 2018 et qui pourraient encore potentiellement réduire courant 2019. Au cours de l’année 2018, un tiers des cinquante plus grandes villes de France ont déjà vu leurs prix diminuer. Paris reste quant à elle une exception avec des prix toujours plus hauts et se classe actuellement ème ville la plus chère du monde.

La France attire toujours autant les acheteurs étrangers

Une baisse de la demande sur le marché immobilier est à prévoir de la part des investisseurs français pour l’immobilier. Cependant, la France pourra toujours compter sur les investisseurs étrangers en 2019. Le pays est toujours aussi attrayant pour les acquéreurs étrangers et reste au sommet des destinations favorites pour investir. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est toujours la première région en volume des transactions (21 % du total en France).

Les asiatiques et les russes sont de moins en moins présents. La France accueille davantage d’acquéreurs originaires du Moyen-Orient et des Etats-Unis. Néanmoins, cette clientèle étrangère vise principalement les résidences de luxe. De nombreuses agences immobilières spécialisées dans ce segment du marché immobilier sont présentes sur ce secteur, dont de grands groupes internationaux comme Engel & Völkers qui utilise son réseau international afin d’attirer une clientèle venant des 4 coins du monde. 
Pour toute demande d’étude de votre dossier voici pour un futur achat immobilier voici Mérêvia, courtier immobilier sur le grand ouest.   merevia.fr

Vous avez un projet immobilier ?
Contactez-nous

Nous vous conseillons et négocions pour vous les meilleures solutions de financement et d'assurances de prêt !